La qualité de service (QoS)

Le signal de la voix humaine est analogique ; pour qu’il soit transporté de l’émetteur vers le destinataire sur un réseau IP, il va subir toute une série de cheminement : passage dans de nombreux équipements hétérogènes, numérisation, compression, décompression, utilisation de lignes ADSL… Et c’est précisément ce cheminement qui va être à l’origine de sa dépréciation.

Un ensemble de mécanisme est alors nécessaire pour éviter au maximum cette dépréciation : la QoS. Sans mécanisme précis, tous les flux sont au même niveau sur une bande passante donnée.

ftp-ipbx

Ici, c’est le sens montant qui nous intéresse. A supposer que nous décidions d’envoyer un fichier important qui monopolise toute la bande passante, soit un taux de transfert de 32ko/s ; si une communication VoIP est en cours, il n’y aura donc plus de bande passante disponible et les paquets VoIP seront acheminés en temps différés ; cela provoquera donc une communication de mauvaise qualité voire inaudible, tout le temps du transfert de fichier.

La qualité d’écoute dépend du délai de transmission de la voix appelé « ping » :

ping-ipbx